Projet de territoire Grand Genève 2016-2030

Jeudi 8 décembre 2016, près de 200 personnes étaient réunies pour la signature du Projet de territoire Grand Genève 2016-2030, Projet d’agglomération de 3ème génération, au Globe de la science et de l’innovation du CERN, équipement transfrontalier par essence. L’ensemble des partenaires français, genevois et vaudois ont renforcé leur coopération. Dans le prolongement de la Charte de 2012 et des travaux réalisés depuis 10 ans, ils se sont engagés sur les documents qui vont contribuer à dessiner, dans les prochaines années, le visage du bassin de vie transfrontalier. Ils permettront également de proposer à la Confédération suisse, un plan d’investissements en faveur de la mobilité de 623,4 millions CHF pour la période 2019-2022 (tranche A du Projet d’agglomération de 3ème génération).

Un pas supplémentaire dans la coopération transfrontalière

Après les Projets d’agglomération de 2007 et 2012, les partenaires du Grand Genève ont signé le Projet de territoire Grand Genève 2016 – 2030 qui porte une vision politique et une série de projets pour l’Agglomération franco-valdo-genevoise, notamment dans les domaines aussi essentiels que la mobilité, l’aménagement du territoire et l’environnement.

Plusieurs engagements forts ont été pris, inscrits dans la Charte d’engagement, dont les extraits suivants :

« Nous voulons passer d’une logique financière à une vision politique commune […] ce qui se traduit par la construction d’un partenariat politique durable. Nous voulons faire du Grand Genève un projet collectif, partagé, porté par les citoyens et les forces vives du territoire. Nous voulons inscrire le Grand Genève dans une dynamique vertueuse. Nous voulons travailler à la réalisation concrète et effective des projets. Nous voulons préciser et renforcer la gouvernance du Grand Genève ».

Le Projet de territoire Grand Genève 2016 – 2030 a plusieurs objectifs :

  • Renforcer la structure territoriale de l’Agglomération franco-valdo-genevoise ancrée dans la charpente paysagère et fondée sur une armature urbaine étroitement coordonnée avec la grande ossature de la mobilité ;
  • Assumer la dynamique du Grand Genève en tendant vers le meilleur équilibre territorial possible à l’intérieur de ses limites ;
  • Mettre en oeuvre des actions transfrontalières conjointes bénéficiant à l’ensemble des populations du bassin transfrontalier.

En matière de mobilité, le Projet de territoire Grand Genève 2016-2030 permet aussi de se porter candidat auprès de la Confédération suisse au titre de la 3ème génération des Projets d’agglomération (PA3).

Ainsi, pour la période quadriennale 2019 – 2022 (tranche A du PA3), les partenaires franco-valdo-genevois ont, dans une optique résolument pragmatique, choisi de présenter une liste resserrée de mesures faisant l’objet d’une demande de co-financement. En effet, le Projet d’agglomération de 3ème génération contient 167 mesures dont 42 mesures sollicitent un cofinancement auprès de la Confédération suisse pour la tranche A. Elles représentent un coût d’investissement total de 623,43 millions CHF (pour les mesures A), dont 56% sont dévolus aux transports en commun (tramways et bus).

A titre de comparaison, le Projet d’agglomération 2012 contenait 225 mesures, 54 avaient été proposées à la Confédération suisse pour un cofinancement au titre de la période 2015-2018. 35 avaient été retenues pour un coût d’investissements de 510,24 millions CHF et 204 millions CHF de crédits obtenus de la Confédération (40% de participation).

Pour la localisation des mesures A du Projet d’agglomération de 3ème génération, 43% sont situées dans le Canton de Genève, 24% dans le District de Nyon, 31% en France et 2% ont un caractère transfrontalier.

Le Projet de territoire, pour accompagner les infrastructures, s’accompagne d’un programme de travail sur 4 ans, dans les domaines de la mobilité, de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de la cohésion sociale.

Projet d'agglomération 2016