Economie

Le technopole d'Archamps

Un développement qui transcende les frontières administratives 

Le développement économique du Grand Genève transcende aujourd’hui largement les frontières, qu’elles soient cantonales ou internationales. Chaque jour, sur le territoire de l’agglomération transfrontalière, les acteurs économiques nouent des liens, montent des projets, se positionnent sur des marchés, concluent des contrats. Signe de cette évolution, la bilocalisation (qui permet à une entreprise d’avoir son siège social en Suisse et une filiale ou une succursale en France, où l’inverse) prend une ampleur chaque année plus importante.

Les enjeux 

Le Grand Genève fait face à trois défis majeurs : 

  • Rééquilibrer la création d’emplois de part et d’autre de la frontière, avec l’engagement de créer 100 000 nouveaux emplois (notamment des emplois qualifiés) à l’horizon 2030, dont 30% sur le territoire français
  • Accompagner au mieux le développement des entreprises locales, en facilitant notamment le rapprochement avec leurs homologues positionnés de l’autre de la frontière
  • Faire face à une concurrence internationale de plus en plus prégnante en direction de certains publics : les entreprises étrangères à la recherche d’une localisation, les touristes d’affaires ou d’agréments, les investisseurs, les promoteurs immobiliers, etc. 

Les applications concrètes

Le Grand Genève s’est doté de premiers outils : 

  • Une cellule transfrontalière d'accueil des entreprises, permettant d’engager des actions concrètes sur le périmètre du Grand Genève
  • La Cité des métiers du Grand Genève
  • Accompagnement au développement des pôles de développement économique (Cercle de l'innovation, Archamps technopole, zones d'activités Les Bracots, Altea, Plambois, Pôle Gare de Bellegarde, Thonon-les-Bains)

Plus d'informations sur :