Actualités

Mardi 16 février 2016

Énergie positive - Une campagne de prospection locale au bénéfice de l’ensemble du territoire

retour à la liste des actualités
Énergie positive - Une campagne de prospection locale au bénéfice de l’ensemble du territoire

Dans le cadre du développement de ses ressources en eau potable, la Communauté de Communes du Pays de Gex (CCPG) réalise actuellement des travaux de forage de reconnaissance d’une profondeur de 200 à 300 mètres à Crozet et Grilly, communes retenues après plusieurs années d’études. Les premiers relevés de forage viennent confirmer que les caractéristiques géologiques de cette zone sont favorables, à de faibles profondeurs, à la présence d’eau en quantités potentiellement importantes. Ces premiers résultats laissent également présager la présence, à des profondeurs moyennes de l’ordre de 1’000 mètres, d’eau chaude potentiellement exploitable pour des usages géothermiques.

Parallèlement à ces travaux, une campagne de prospection géophysique est en cours sur les communes de Saint-Jean-de-Gonville, de Challex et de Thoiry. Dans ce cas, la collecte de données s’effectue grâce à diverses méthodes géophysiques permettant de réaliser une échographie du sous-sol sans procéder à des forages. Cette dernière campagne s’inscrit dans le cadre d’un partenariat transfrontalier. L’État de Genève et les Services Industriels de Genève (SIG) accompagnent en effet la CCPG dans l’analyse des données recueillies, afin de compléter la connaissance du sous-sol du bassin genevois dans des secteurs dont la géologie est encore mal connue.

Forage à Crozet

En janvier dernier, la Communauté de communes du Pays de Gex a réalisé un forage à Crozet. Celui-ci a confirmé la présence d’eau en quantité potentiellement importante. © CCPG

La géothermie comme principale énergie renouvelable pour le territoire 

Dans le cadre de son projet de territoire, la Communauté de Communes du Pays de Gex a mis en œuvre une feuille de route affirmant ses ambitions énergétiques à l’horizon 2030. Pour alimenter le territoire, les élus gessiens ont fait le choix de développer la géothermie comme principale énergie renouvelable. Cette stratégie, clairement affirmée, correspond à un des objectifs de la CCPG, dernièrement labellisée « Territoire à Énergie Positive » (TEPOS) au même titre que l’ensemble de la partie française du Grand Genève.

Une vision transfrontalière

La vision qui anime les démarches de la CCPG s’inscrit pleinement dans le contexte de la Communauté transfrontalière de l’énergie, constituée en mai 2014 à l’initiative du Comité régional franco-genevois (CRFG). Cette structure vise à dynamiser le développement des énergies renouvelables présentant un intérêt pour l’ensemble de la région. La géothermie, ressource potentiellement transfrontalière, en fait évidemment partie.

Afin de tirer parti de cette précieuse ressource, il importe préalablement de mieux connaître la nature du sous-sol du bassin genevois. C’est là tout l’enjeu des campagnes en cours, de même que du programme GEothermie 2020 développé par l’État de Genève et les Services Industriels de Genève.

Grâce à ces démarches coordonnées, les collectivités bénéficieront à moyen terme d’une ressource locale, propre et renouvelable permettant de fournir du chauffage à de très nombreux foyers. Le recours à la géothermie pour la production de chaleur constitue en effet une technologie sûre et largement éprouvée de par le monde.

La mise en commun des données recueillies doit enfin permettre d’assurer une protection optimale de la ressource en eau potable, qui demeure une priorité pour les autorités.

Téléchargez le communiqué de presse.

Pour toute information complémentaire :

  • Emilie Voldoire – Directrice de la communication – Communauté de Communes du Pays de Gex (CCPG) – tél. +33 6 84 45 80 17
  • Hervé Fauvain – Chef de projet environnement – Direction Générale de l’environnement - Département de l’environnement, des transports et de l’agriculture  (DETA) – État de Genève – tél. +41 22 546 73 39

Photo : © CCPG